L’AGA, l’Association Genevoise d’Architectes,

fête en 2022 son 100e anniversaire.

Depuis sa création elle ne cesse de poursuivre les mêmes buts, soit changer, imaginer, regrouper, organiser la profession pour lui assurer son prestige et son implication dans la société civile. Elle voit le jour juste après la première guerre mondiale et 4 générations après, avec ses 164 membres, elle se projette aujourd’hui sur l’avenir en s’appuyant sur son passé.

Elle propose au grand public un regard sur 10 lieux emblématiques dont la genèse ou la transformation jalonnent le siècle d’existence de l’AGA, et qui illustrent, sous différents angles, les thèmes de réflexion et l’engagement de l’association. Pour ce voyage rétrospectif, une dizaine d’interlocuteurs ou interlocutrices – professionnels, enseignants-chercheurs, représentants des pouvoirs publics – à même d’apporter un éclairage privilégié sur les enjeux dont ces objets ou territoires sont porteurs.

Questions de développement urbain, qualité du logement et des espaces publics, rapport au patrimoine ancien et moderne, procédures d’autorisation des projets et relations entre professionnels et collectivités publiques sont autant de chevaux de bataille de l’AGA que ces dix lieux emblématiques permettent d’aborder de façon concrète.

Genève internationale

Depuis les années 1920, les bâtiments qui ont été construits pour les organisations internationales ont profondément modifié le paysage urbanistique de cette portion du territoire de Genève. Ils sont en lien avec des grands mouvements de l’architecture du XX° siècle dans leur expression la plus sobre et la plus noble. Promenade dans le quartier des nations en compagnie de Dominique Perrault et Patrice Bezos, architectes.

CEVA

La gare historique des Eaux-Vives, détruite en 2011 laisse place à une nouvelle gare souterraine dans le cadre du projet CEVA; conçue par les Ateliers Jean Nouvel sur la base d’un concours d’architecture et achevée en décembre 2019, elle est une des gares principales du Léman Express. Le périmètre a permi la réalisation de 400 logements, 23’200 m2 de bureaux et commerces, des équipements, et le théâtre de la Comédie. Explication des enjeux et visite guidée avec Cathrin Trebeljahr, architecte.

Ambilly

Figurant parmi les dix grands projets d’urbanisation du Canton, le Quartier Belle-Terre érigé aux Communaux d’Ambilly propose un lieu de vie dynamique au sein d’un espace naturel préservé. Les bases d’un nouveau lieu de vie sont posées: un quartier connecté, une grande mixité de logements et d’activités, d’équipements publics, d’espaces de rencontre et de loisirs, afin de créer une vie de quartier riche et diversifiée. Visite des lieux en compagnie de Francesco Della Casa, architecte cantonal.

Le Lignon

Le Lignon est un ensemble urbanistique homogène construit à partir des années 1960. Les architectes dirigés par Georges Addor ont imaginé un bâtiment d’un seul tenant formant une ligne brisée de 1065 mètres de long et composé d’appartements traversants. Quarante ans après sa construction, l’État de Genève classe la cité comme monument; des architectes viennent du monde entier pour s’en inspirer. Visite des lieux en compagnie de Bruno Marchand, architecte.

La Maison Ronde, Maurice Braillard – 1920

La Maison Ronde de l’architecte Maurice Braillard, ensemble réalisé à la fin des années 1920 et classé monument historique en 1995. L’immeuble a été conçu pour une population au revenu moyen et présente une forme originale en hémicycle qui lui vaut les surnoms de Rotonde ou de Colisée. Immersion en compagnie de Bénédicte Montant, architecte.

Pâquis Centre, Jean-Jacques Oberson – 1980

Le quartier des Pâquis de l’architecte genevois Jean-Jacques Oberson, qui a composé il y a plus de 40 ans un projet audacieux, d’une modernité rationaliste à échelle humaine, sans compromission architecturale, ne cédant en rien à la mode du moment, et dont l’implantation des bâtiments forme un trait d’union entre les îlots structurants du quartier. Visite des lieux en sa compagnie.

Le Cinéma Le Plaza, Marc-Joseph Saugey – 1952

Le Plaza et le Mont-Blanc Centre, de l’architecte genevois Marc J. Saugey, figure marquante de l’architecture et de l’urbanisme de Genève, est un bâtiment classé, reconnu en tant que 279e objet d’exception du patrimoine bâti genevois, l’un des rares datant du XXe siècle. Sous le regard de l’architecte Jacques Roulet, découvrez ses dernières vues avant sa grande rénovation.